Tempfinances
14 Janvier 2020 à 11h28 - 2529

La profession de courtier

Un courtier ou une maison de courtage est une personne ou une entreprise qui agit comme intermédiaire entre deux parties. Généralement, il s’agit de réaliser une transaction financière, mais la transaction peut concerner d’autres domaines. Il y a des courtiers d’assurance, des courtiers immobiliers, des courtiers en travail ou même des courtiers en marchandises.

Quelles sont les qualités pour devenir un courtier ?

Par-dessus tout, un courtier doit aimer le commerce, car son travail est basé sur le commerce. Il compare les offres et calcule les risques pour ses clients, l’agent doit donc aimer les chiffres. De plus, le commerce implique de travailler et de négocier avec plusieurs entités, clients, fournisseurs, informateurs. Être un bon psychologue et avoir un sens du contact sont donc des atouts non négligeables.

De solides capacités analytiques sont également essentielles pour comprendre les besoins des clients et donc leur fournir les meilleurs conseils. Pour ce faire, le Courtier doit pouvoir afficher le contenu en dehors de l’environnement actuel. Il doit savoir prévoir les évolutions du marché, l’évolution des clients et imaginer tout type de situation.

Quelles sont les formations complémentaires d’un courtier ?

Un courtier doit s’intéresser aux innovations technologiques afin d’être toujours à la pointe et d’offrir à ses clients les meilleurs produits. La pratique de l’anglais devient incontournable, car les entreprises travaillent de plus en plus à l’international. Le courtier doit s’intéresser aux marchés étrangers et aux pratiques qui se déroulent en dehors du territoire national dans son domaine.

Les courtiers commencent généralement leur carrière en tant qu’employés d’une société de courtage. La manière habituelle est que le jeune courtier gère initialement les contrats d’assurance. Selon ses compétences, il peut alors prendre plus de responsabilités en se voyant confier la gestion de nouveaux contrats et de nouveaux clients.

Le courtier doit enfin comprendre le marché sur lequel il opère. Il doit être tenu au courant des derniers développements du marché, et des dernières informations sur les acteurs du marché. Il pourra ainsi profiter des différentes offres proposées à ses clients.

Argent

  1. 5 Juin 2020Comment est-il possible de répondre à un marché public ?85
  2. 6 Mars 2019Top 5 des OPCI les plus rentables pour l’année 20191272